Coup de coeur - ActuCoup de cœur - Actu TOP 5TOP 5 Jobert dans le mondeJobert dans le monde Visite virtuelleVisite virtuelle Contactez-nousContactez-nous Newsletter-RSSNewsletter-RSS LiensLiens
 ROSENTHAL Manuel > Biographie   


 

Toutes les œuvres de ce compositeur sur le site www.henry-lemoine.com

Né à Paris le 18 Juin 1904, il étudie le solfège et le violon au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Sa première œuvre la Sonatine pour deux violons et piano, composée en 1922 est jouée en 1923 au cours du 100e concert de la SMI. En 1926, il entreprend des études de fugue et contrepoint avec Jean Huré et commence à travailler la composition avec Maurice Ravel.

En mars 1928, il débute comme chef d’orchestre aux Concerts Pasdeloup, puis est nommé chef d’orchestre adjoint à l’Orchestre National de la Radiodiffusion Française en 1934. En 1937 est créée, au Théâtre des Champs Elysées, sa comédie musicale La Poule Noire, aux "sourires truculents".

En 1944, dès la Libération, il occupe le poste de chef permanent et directeur musical de l’Orchestre National. En 1946, est créée son œuvre Musique de Table par l’Orchestre National sous sa direction, œuvre à propos de laquelle Ansermet disait "Je ne savais pas qu’on pût orchestrer mieux que Ravel", ainsi que son quator à cordes Les soirées du petit Juas.

Il part alors pour les Etats-Unis en juin 1948 et occupe jusqu’en 1951 le poste de chef permanent de l’Orchestre Symphonique de Seattle. Il entreprend ensuite de nombreuses tournées de concerts dans le monde entier où il fait connaître la musique contemporaine à travers un grand nombre d’œuvres des maîtres actuels, comme Stravinsky, Bartok ou Hindemith, ou bien encore Schoenberg (Moïse et Aaron) et Messiaen (Turangalila). Le spectacle qu’il dirige au Metropolitan Opera de New-York avec Parade de Satie, Les Mamelles de Tirésias de Poulenc et L’Enfant et les Sortilèges de Ravel provoque l’enthousiasme de public et de la presse. Il dirige à l’Opéra et à l’Opéra Comique (spectacle Ravel, Pelléas et Mélisande de Debussy, The Rake’s Progress de Stravinsky, Zoroastre de Rameau). Le ballet Gaieté Parisienne dont il est l’orchestrateur et l’adaptateur, dirigé par les plus grands chefs internationaux, connaît depuis 40 ans une carrière triomphale.

En 1957, première audition des Femmes au Tombeau, "méditation poignante et exaltée". En 1962, création de Hop Signor ! sur un texte de Michel de Ghelderode. Les différences de style a l’intérieur de son répertoire lyrique, l’un adapté aux fantaisies cocasses de Nino (La Poule Noire, Rayon des soieries, les Bootlegers) l’autre aux drames violents et passionés d’un Michel de Ghelderode (Les Femmes au Tombeau et Hop Signor !) "montre" écrit Henri Sauguet "les dons multiples de sa personnalité puissante et souple".

Durant cette année 1962, il est nommé professeur de la classe de la direction d’orchestre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. L’année suivante est créée son œuvre Saint François d’Assise révélant toute la dimension spirituelle du compositeur à la fois "réaliste et croyant, comme un artisan médiéval" dira Roland-Manuel. Puis, en 1964, il devient chef permanent et directeur musical de l’Orchestre Symphonique de Liège.

Il obtient de nombreux prix : Grand Prix du Disque, Prix F. Blumenthal, Prix Charles Cros, Prix Maurice Ravel etc... et fut promu Commandeur de la Légion d’Honneur.

A l’occasion de ses 90 ans, il fait paraître son ouvrage Musique adorable (Editions Hexacorde) où il nous livre ses réflexions sur la musique et le récit de sa vie auprès des grands compositeurs de notre siècle.

 Menu   

-  Biographie

 Actualités   
[() {0,1} pas obligatoire mais limite à un seul passage dans la boucle ]
 Concerts   
[() {0,1} pas obligatoire mais limite à un seul passage dans la boucle ]
 Fil RSS   
Retrouvez en permanence les actualités et les concerts de ce compositeur :
fil du compositeur
  Retour en haut de page