Coup de coeur - ActuCoup de cœur - Actu TOP 5TOP 5 Jobert dans le mondeJobert dans le monde Visite virtuelleVisite virtuelle Contactez-nousContactez-nous Newsletter-RSSNewsletter-RSS LiensLiens
 GIRAUD Suzanne > Biographie   


 

Toutes les œuvres de ce compositeur sur le site www.henry-lemoine.com

Suzanne GIRAUD est née en 1958 à Metz, mais c’est à Strasbourg qu’elle accomplit toutes ses études, des classes primaires jusqu’à l’Université, ainsi que ses études musicales. C’est au Conservatoire de Strasbourg qu’elle étudie le piano, le violon, l’alto et l’écriture musicale avant d’entrer au Conservatoire de Paris, d’où elle ressort diplômée en harmonie, contrepoint, composition, analyse, orchestration et direction d’orchestre.

S’affirme alors sa vocation pour la composition qu’elle travaille à Paris avec Claude BALLIF, Hugues DUFOURT et Tristan MURAIL, puis à l’Accademia Chigiana de Sienne, avec Franco DONATONI et aux cours d’été de Darmstadt avec Brian FERNEYHOUGH.

Parallèlement, elle suit différentes formations à la musique électronique.

A la faveur de son séjour de deux années à la Villa Médicis (1984-86), elle se lie d’amitié avec Giacinto SCELSI (rencontré dès 1982) qui lui transmet ses idées sur la nature mystique de la musique au sein d’une conception de l’univers influencée par l’Orient.

De retour en France, elle se voit attribuer plusieurs prix et récompenses : Prix Georges Enesco de la SACEM, Prix Georges Bizet, de l’Académie des Beaux-arts, sélection de la Tribune Internationale de l’UNESCO, deux sélections de la SIMC (Budapest 1986 et Manchester 1998). Elle reçoit également d’importantes commandes : de l’Ensemble Intercontemporain, de Radio-France, de l’Etat, de Musique Nouvelle en Liberté, du festival Musica de Strasbourg, du festival de Dresde, du festival Ars Musica de Bruxelles et est invitée à Londres (Théâtre Almeida), à la Haye (Orchestre de la Résidence), à Genève, Lausanne, Darmstadt, Cardiff, Sarrebruck, Dresde et Salzburg ainsi que dans de nombreux festivals et saisons partout en France et au-delà.

Très familière des instruments à cordes, auxquels elle a dédié une oeuvre importante inscrite au répertoire de l’Orchestre de Chambre National de Toulouse, elle renoue en 1996 avec ses timbres de prédilection : les voix, avec Petrarca pour 6 voix mixtes, et l’orchestre, avec Ton coeur sur la pente du ciel pour orchestre et To one in Paradise, pour mezzosoprano et orchestre.

Sa musique de chambre s’est enrichie d’un deuxième quatuor à cordes, écrit pour le quatuor ARDITTI en 1997 et du trio pour soprano, clarinette et percussions, que l’ensemble Accroche-Note a interprété avec succès en France et à l’étranger.

La peinture, l’architecture et la poésie sont pour elle des sources multiples d’inspiration, si l’on en juge par les titres de ses oeuvres et par son catalogue, riche, à l’heure actuelle, de plus d’une cinquantaine de pièces : L’offrande à Vénus, d’après une toile du TITIEN, Jaffa, sur un tableau d’Antoine-Jean GROS, To one in Paradise, d’après Edgar POE, Qu’as-tu vu dans le vaste monde ? d’après Mellin de SAINT-GELAIS, Petrarca, recueil de madrigaux sur des sonnets de PETRARQUE, La musique nous vient d’ailleurs, d’après Le seigneur des anneaux de J.R.R. TOLKIEN, Le rouge des profondeurs, qui fait appel à l’électronique pour peindre une ambiance sous-marine, Bleu et ombre, une vision des couleurs liée à un mystérieux texte polyglotte écrit par Suzanne Giraud elle-même, Envoûtements IV et Envoûtements V qui traduisent les principes d’architecture chers au BRAMANTE et à SAN GALLO.

 Menu   

-  Biographie

-  Discographie

-  Bibliographie

 Actualités   
[() {0,1} pas obligatoire mais limite à un seul passage dans la boucle ]
 Concerts   
[() {0,1} pas obligatoire mais limite à un seul passage dans la boucle ]
 Fil RSS   
Retrouvez en permanence les actualités et les concerts de ce compositeur :
fil du compositeur
  Retour en haut de page